La Centenaire [mission de Madame G.]

Madame G. est fière d’être descendante de Bernardine Goffart née Lagamme, une Centenaire bien connue à Malmedy puisqu’une rue porte son nom depuis 1938. Petit retour en arrière sur cette tranche du passé malmédien.

goffart
© Madame G.

En fouillant dans les archives de la bibliothèque et grâce aux recherches du Royal Club Wallon, nous avons pu collecter différentes informations sur cette rue mais également sur la centenaire.

Bernardine Lagamme est née à Malmedy le 19 janvier 1828. Elle suivit une formation de dentelière. Une de ses dentelles fut offerte au roi Léopold III lors d’une visite à Malmedy et d’autres figuraient en bonne place au Musée du Folklore jusqu’en 1944. Elle enseigna elle-même son art aux dames de la bourgeoisie et l’exerçait encore dans sa centième année. Elle décéda à Malmedy à l’âge de 102 ans.


L’Avenue de la Centenaire prolonge la rue derrière les Murs, continue à longer la Warchenne tout en s’en écartant progressivement pour aboutir à la rue de la Tannerie. Au début du XXe siècle, c’était un lieu idéal pour étendre du linge. En 1946, le ministère de la Reconstruction y fit bâtir six pavillons destinés aux sinistrés du bombardement de Noël 1944; ils furent démolis en 1955. Dans les années 60, on y a aménagé une piste pour patineurs à roulettes qui sert aujourd’hui de parking pour voitures.
Pour en savoir plus sur la toponymie des rues de Malmedy, référez vous à l’étude de Robert Christophe intitulée « Malmedy, ses rues, ses lieux-dits » disponible à la bibliothèque et au Royal Club Wallon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *