Souriez, vous n’êtes pas à un enterrement…

xP1000226

« C’était un monde lumineux de femmes éclatantes, généreuses, aux souvenirs intenses »… voilà une réécriture contrastée des « femmes grises » de Pierre-Jean Remy qui traduit bien le regard subjectif que nous pourrions porter sur le groupe  des participants.

Pas moins de quarante femmes, éclatantes, généreuses, aux souvenirs intenses… nées entre 1920 et 1955. La doyenne a 94 ans et la plus jeune, 55 ans.  A elles se joignent de temps à autre trois hommes nés entre 1929 et 1932.

Comment dresser le portrait du groupe de participants, tous habitants d’une maison de retraite, sans tomber dans les stéréotypes alors que nous souhaitons rendre à chacun un visage, une voix, un pouvoir ? Pas simple…

« Souriez, vous n’êtes pas à un enterrement ! »  Dès notre arrivée, Madame R. donne le ton. Les moments qui suivent seront tour à tour attachants, confiants, comiques mais toujours francs et spontanés.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *